En utilisant notre site, vous consentez à ce que des cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence, et de publicité. Modifiez vos préférences.

Paroles de participants à notre programme certifiant Sécurité des systèmes d’information

Publié le 27/07/2020
Paroles de participants à notre programme certifiant Sécurité des systèmes d’information

Philippe Roques et Jean-Jacques M’Bra ont été certifiés en 2019 par notre programme Sécurité des systèmes d’information. Ils reviennent pour nous sur leurs motivations à s’inscrire au programme, ce qu’ils en ont pensé et comment il capitalisent dessus pour donner une nouvelle dimension à leur vie professionnelle.

 

Philippe Roques, gérant d’hôtel et consultant en sécurité des systèmes d’information

Jean-Jacques M’Bra, technicien chez Amazon en formation pour devenir ingénieur en sécurité des systèmes d’information

 

Ci-dessus : La promotion 2019 de notre programme. Jean-Jacques est au centre et Philippe à droite.

 

Philippe Roques, gérant d’hôtel et consultant en sécurité des systèmes d’information

Pouvez-vous nous dire ce qui a motivé votre choix de suivre notre programme certifiant Sécurité des systèmes d’information ?

PR : A la fin des années 2000 j’ai repris la gestion de l’hôtel familial dans le sud de la France que j’ai pu moderniser par exemple en y installant le wi-fi et plus récemment suite à l’application du règlement général sur la protection des données (RGPD) j’ai également pris la casquette de Data Protection Officer (DPO). Ces nouvelles fonctions m’ont fait découvrir un univers pour lequel il me manquait des connaissances et des compétences professionnelles. On peut se dire qu’il est simple d’installer un réseau informatique dans un établissement familial mais en réalité c’est plus complexe qu’il n’y paraît. On se retrouve vite confronté à des choix à faire dans une myriade d’offres et de solutions technologiques. Depuis que je suis enfant je suis passionné par les nouvelles technologies. J’ai eu la chance d’avoir très tôt des ordinateurs, de pouvoir tester la programmation. Au début des années 2000, après une formation en école de commerce orienté marketing et quelques années passées à faire du consulting, j’ai pu me lancer dans l’aventure internet en créant une société de gestion de droits musicaux. Je me suis cependant heurté aux limites du côté autodidacte. J’ai découvert le programme Sécurité des systèmes d’information alors que j’étais en formation de DPO au Conservatoire des arts et métiers. J’ai tout de suite vu la complémentarité entre les deux et je me suis lancé.

Comment s’est déroulée votre candidature ?

PR : J’ai envoyé ma candidature via votre site internet et j’ai rapidement été recontacté. Le plus long à traiter a été de trouver le financement pour suivre la formation. Cette partie a duré trois mois et au final j’ai pu réunir les fonds en mobilisant mes droits à la formation individuelle (DIF), une aide  de l’OPCA de la branche hôtel-restaurant-café et un financement autonome de l’hôtel. Heureusement j’ai pu compter sur la disponibilité et le professionnalisme des équipes de l’X-EXED dans ce qui ressemble à un parcours du combattant.

Qu’avez-vous pensé de la formation ? Répondait-elle à vos attentes ?

PR : J’ai trouvé cette formation extrêmement complète et très bien équilibrée entre les responsables pédagogiques, Thomas Heide Clausen qui introduit des notions généralistes sur le fonctionnement d’internet, des systèmes de sécurité et Julien Cervelle qui nous enseigne plus sur le côté technique. Nous avons même pu nous mettre dans la peau d’un hacker et regarder la cyberattaque du point de vue de l’attaquant. J’ai eu une prise de conscience et je me suis rendu compte de la vulnérabilité dans laquelle nous pouvons évoluer sans forcément en avoir conscience. Aujourd’hui grâce à cette formation je me surprends à analyser certains détails. Par exemple quand je vais à la banque je remarque que les ports USB des ordinateurs des conseillers sont bouchés pour éviter que quelqu’un y introduise une clef USB contenant un programme malveillant ou un virus. A l’issue de la formation j’ai le sentiment d’être suffisamment armé pour faire face aux cyberattaques tant au niveau stratégique qu’au niveau technologique même si bien sûr cet univers évoluant très vite il faut continuellement rafraîchir ses connaissances. Cette formation m’a aussi permis de me lancer dans une nouvelle activité professionnelle.

C’est-à-dire ? Vous avez arrêté votre activité d’hôtelier ? Que faites-vous aujourd’hui ?

PR : Je n’ai pas arrêté la gestion de l’hôtel mais j’ai lancé une activité de consultant en cybersécurité au profit des PME et TPE. Ces petites structures sont généralement moins équipées et moins bien informées ou formées aux risques sur leurs systèmes d’information. Ces problématiques sont souvent inconnues de leurs dirigeants et je rencontre même des directeurs des systèmes d’informations qui peuvent être perdus ou qui croient que des systèmes simples leur garantissent une protection optimale. Je leur propose donc mes services pour faire des diagnostics, proposer des architectures de cyberdéfense et des solutions technologiques adaptées à leurs besoins en sur-mesure et pas uniquement avec un dispositif acheté sur étagère. Mon activité a été ralentie du fait de la crise de la covid19 et du confinement mais elle reprendra dans les semaines, les mois, à venir et j’espère pouvoir la développer encore d’avantage. Avec le développement numérique des entreprises qui doivent s’adapter à de nouveaux marchés ou alors faire face à des problématiques comme le télétravail je suis convaincu de la nécessité d’avoir des systèmes d’information les plus sûrs possibles.  

 

Jean-Jacques M’Bra, technicien chez Amazon en formation pour devenir ingénieur en sécurité des systèmes d’information

Pouvez-vous nous dire ce qui a motivé votre choix de suivre notre programme certifiant Sécurité des systèmes d’information ?

J-JM : Je suis technicien au support informatique dans la société Amazon. Avec notre équipe nous sommes en charge de la configuration des services et du déploiement des équipements pour faciliter notamment la navigation des utilisateurs du service et pour garantir le maximum de sécurité pendant les transactions. Grâce à cette activité je travaille en lien avec différents métiers et notamment les ingénieurs et l’on peut aborder plusieurs aspects des systèmes d’information dont la cybersécurité. De fait j’ai eu envie de creuser ce domaine et d’enrichir mes connaissances professionnelles. J’ai été approché par l’X-EXED sur le réseau social professionnel Linkedin et l’on me proposait à ce moment-là de m’inscrire à la formation Internet of Things (IoT) mais en faisant des recherches sur le site internet je me suis rendu compte que la formation sécurité des systèmes d’information me correspondait plus. J’ai envoyé ma candidature et j’ai moi-même financé ma participation au programme.

Qu’avez-vous pensé de la formation ? Répondait-elle à vos attentes ?

J-JM : Cette formation est extrêmement bien faite. La répartition entre cours théoriques le matin et mises en pratique l’après-midi est pertinente et souple. On ne voit pas les journées passer et à aucun moment je n’ai été déçu par la qualité des intervenants ou même de la matière enseignée. La méthode d’apprentissage, qui nous place aussi bien dans la peau de l’attaquant que dans celle du défenseur des systèmes est particulièrement bien pensée. Le seul bémol dont je peux parler est peut-être le niveau de connaissances prérequis que nécessite cette formation. Un profane pourrait être rapidement perdu ou dépassé et il faut donc en avoir conscience avant de s’engager. 

Comment capitalisez-vous sur la formation ? Que vous a-t-elle apportée professionnellement ?

J-JM : Déjà l’effet immédiat de la formation c’est que quand nous déployons des systèmes de sécurité je peux maintenant comprendre les choix techniques et technologiques. Par ailleurs je suis dans une dynamique particulière. J’aimerais évoluer du statut de technicien à celui d’ingénieur. L’avantage d’une formation certifiante courte est que j’ai acquis rapidement plein de connaissances et que je peux les faire reconnaître. D’ailleurs les responsables pédagogiques m’ont assuré que la formation était qualitativement équivalente sur beaucoup de points à des formations plus longues de type master. Même si malheureusement le format court ne permet pas de faire un stage pour une mise en pratique effective de mon nouveau savoir ce qui peut compliquer mon évolution professionnelle. Néanmoins chez Amazon nous avons un système de tutorat pour faciliter les mutations professionnelles et après en avoir discuté avec mon manager je suis depuis quelques semaines suivi par un tuteur qui est ingénieur. Je suis en train de réfléchir aujourd’hui à un moyen d’arriver à concrétiser rapidement mon souhait et je pense que je suis bien armé pour y arriver.

Rédigé par: Aurélia Paillery

Intéressé(e) par nos formations ?

Téléchargez nos catalogues
Sélectionnez le ou les catalogues.
Select the catalogs.
  1. Catalogue Digital
  2. Catalogue Ingénierie et Sciences
  3. Catalogue Management, Communication et Leadership
  4. Catalogue Projets et Systèmes
  5. Catalogue Transformation des organisations, Innovation et Entrepreneuriat
  6. Nouveau Catalogue Complet 2018-2019

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous. Vous recevrez votre catalogue directement dans votre boite email.
Please fill out the form below to receive your Catalogue by email.

Télécharger / Download


Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour pouvoir télécharger notre nouveau catalogue intéractif !

Please fill out the form below to download our new interactive catalogue !

Voir le catalogue
Téléchargement de la plaquette / Download the booklet

    Veuillez remplir le formulaire ci-dessous. Vous recevrez votre catalogue directement dans votre boite email.
    Please fill out the form below to receive your Catalogue by email.

    Télécharger / Download

    Please fill out the form below to download the Application File.

    Download
    Lien newsletter

    Newsletter, inscrivez-vous

    Newsletter

    CAPTCHA
    This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.